Intégrer un nouveau collaborateur

INTEGRER UN NOUVEAU COLLABORATEUR DANS L’ENTREPRISE

Marc Durand rejoint votre entreprise au poste de directeur commercial. Les enjeux pour lui, comme pour vous sont importants ; ces enjeux sont à la fois stimulants et source de stress pour les deux parties.
Selon les statistiques, Marc a 40 % de chance de ne pas conserver ses nouvelles fonctions au cours de la première année.
Et si votre processus d’intégration était la clé du succès ?

L’intégration de Marc du point de vue du terrain relationnel

Nous sommes co-responsables dans nos relations, l’intégration de Marc dépend tout autant de son aptitude propre à créer du lien qu’à celui de l’équipe existante à l’accueillir, le former et l’informer des usages de l’entreprise.
Tout changement dans une organisation produit un effet sur l’ensemble.
Une bonne intégration nécessite un bon terreau relationnel. Si Marc arrive dans un climat orageux, ou un terrain miné, son intégration va être complexifiée, il risque fort d’être pris à parti, de faire face éventuellement  à de la rétention d’information, d’être sur ou sous-investi par son environnement pour compenser des situations antérieures ou conflits non résolus…, ainsi va-t-il être ralenti voir empêché de remplir sa mission comme elle est entendue dans son contrat, malgré toute sa bonne volonté.
Le projet d’intégration d’un nouveau collaborateur est une opportunité pour l’entreprise d’assainir son climat relationnel. Une ressource externe spécialisée dans la gestion des relations interpersonnelles va permettre sans avoir de parti pris, de poser un diagnostic relationnel. Cet audit dispensé auprès de l’équipe de travail du nouveau collaborateur, va permettre par la suite :
• Pour créer une dynamique collaborative et une communication efficace, de suivre une formation collective en communication relationnelle.
• Pour résoudre un conflit entre deux personnes produisant du trouble et des tensions sur l’ensemble, d’envisager une médiation. La neutralité de la ressource externe est un atout majeur pour la mise en confiance de chaque partie.
• Pour répondre au besoin de certains collaborateurs de savoir accueillir le changement qui leur est proposé,  de retrouver de l’enthousiasme ou d’apprendre à mieux se positionner, il sera alors  proposé un accompagnement individuel.
Ce travail de fond sur la forme va permettre à l’entreprise de gagner en temps et en efficacité, Marc trouvera des interlocuteurs qui auront développé un esprit d’entreprise collaboratif allant à l’essentiel de leur mission ; cela n’empêchant en rien les affinités de se créer et les identités de se sentir respectées.

Complément de l’article
Le recrutement
– Le parcours d’intégration
– Le terrain relationnel*
– Le coaching d’intégration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.